J’ai réalisé mon voyage vers l’Article

par | 17-08-2021 | Gestion de projet

De l’exécution à la clôture :

Après quelques ajustements au regard du projet initial, mon voyage vers l’article devait m’emmener à vélo sur un aller-retour Douai – Charleville-Mézières par un prétexte me permettant d’associer l’utile à l’agréable. C’est chose faite ! J’ai réalisé l’aller en respectant le chemin défini, et je suis rentré, mais par un chemin différent en intégrant deux incidences de projet; classique non ? Notons que les trois articles envisagés, ce qui représentait la raison principale du projet, sont rédigés et publiés : c’est déjà un bel objectif atteint !

La trace aller reposait sur un circuit de 150km à réaliser en une journée. Départ donc le 10 août à 07h00 pour une arrivée place Ducale à 15h06 après 6h et 43min de pédalage sans encombre et quelques pauses pour gérer l’hydratation et le stock d’énergie. Tout cela sous une météo parfaitement adaptée et avec la fameuse glace à la pêche blanche de la Maison Billard à l’arrivée en guise de trophée. Quelques notes rapides pour mon analyse post-projet (c’est à cela aussi que sert le journal de projet) et je range le vélo pour 36 heures de pause avec Matthieu, Stéphanie, Sandrine, Aglaé et Eulalie (autre objectif atteint). 

La trace retour avait, quant à elle, été envisagée sur un circuit de 160km avec un léger détour pour constater l’avancement d’un projet de maraîchage bio sur lequel j’étais brièvement intervenu sur le cadrage. Départ le 12 août à 08h00 pour une première partie de 80km vers Les jardins de traverse. Arrivée à midi, parfaitement synchro avec les wwoofers qui rentrent du jardin, pour partager un repas préparé exclusivement à partir de produits du jardin. Première incidence de projet pour cette journée : on me propose de rester l’après-midi pour jardiner et de ne repartir que le lendemain matin après une nuit en warm-shower et un petit-déjeuner partagé. Il faut décider vite (comme souvent sur les projets) : il n’y a aucun impact négatif sur les articles à rédiger, bien au contraire. Il faut accepter une journée de voyage supplémentaire, mais à la mi-août ce n’est pas soucieux. Je suis en itinérance en mode minimaliste, je ne manque donc de rien sauf d’une paire de chaussures à ma taille pour aller au jardin; elle sera très vite trouvée auprès du voisin agriculteur. J’accepte donc en quelques secondes la proposition qui, déjà, m’enchante. Tellement que je néglige la communication, il m’en coûtera en vaines tentatives d’explication et de justification.

Le lendemain matin, il s’agit de reprendre la route après une pause déconnectée oh combien énergisante et inspirante. Probablement trop puisque je vais rapidement m’égarer, sortir du circuit initialement prévu et finalement pédaler non pas 80km, mais 135. La trace est sinueusement magnifique et tellement révélatrice de mon état d’esprit à ce moment-là (encore un objectif de projet atteint ?). Vue du projet, c’est pourtant une nouvelle incidence qu’il a fallu gérer rapidement pour corriger le parcours afin d’arriver sur la destination prévue, à savoir Douai. Les bords de Scarpe seront pour 16h00 avec la même vitesse moyenne qu’à l’aller. Ne reste plus qu’à écrire le troisième article et procéder à la clôture du projet.

Les objectifs sont-ils atteints ? La performance attendue est-elle confirmée ? Peut-on parler de projet réussi ? Quels sont les retours d’expérience ? Quatre questions essentielles à traiter pour analyser et capitaliser. Notons que le projet est maintenant clos, mais les actions ne sont pas pour autant terminées. Au-delà des objectifs du projet, et en particulier la publication des articles, reste le suivi des bénéfices. Ces articles participeront-ils au trafic et au référencement ? Ne négligeons pas les actions de suivi des bénéfices à l’issue de la clôture des projets. Elles permettent de constater les résultats et d’alimenter le registre des retours d’expériences pour les projets à venir.

4 Commentaires

  1. CHRISTIAN LEGAY

    Belle démonstration pour qui en est resté à l’ Introduction ITIL publiée en 2005 !

    Réponse
    • Christian Nawrocki

      La motivation, l’engagement et la passion restent les mêmes sur le périmètre des activités de gestion de projet que nous sommes toutes et tous amenés à conduire.

      Réponse
  2. CM

    Un projet inspirant et frugal qui donne envie d’être dupliqué ! Merci de ce partage d’expérience en mode tutoriel.

    Réponse
    • Christian Nawrocki

      Merci pour ce commentaire. La sobriété a toute sa place en management de projet pour un usage responsable des moyens et aussi pour respecter le précieux temps des intervenants.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *