Pour une gestion de projet sobre et durable

par | 01-10-2021 | Formation, Gestion de projet

Des moyens souvent excessifs pour des projets qui ne les réclament pas ?

Le projet s’inscrit sur un environnement particulier, car temporaire et très souvent cadré par plusieurs contraintes, dont le délai et le budget. Ces contraintes, associées à des exigences de qualité parfois exagérées, peuvent facilement se transformer en pressions excessives avec des effets parfois considérables sur la charge imposée aux acteurs du projet.

Je constate que, trop souvent, les exigences en matière de qualité, de communication, de rapports ou encore de réunions sont exagérées. La question du besoin réel ou de la justification n’a probablement pas été posée :

  • Pourquoi et pour qui communiquer et publier des rapports ?
  • Quel est l’impact de ne pas faire cette nième réunion ?
  • Pourquoi organiser un comité de pilotage s’il n’y a pas de décision à prendre ?
  • Etes-vous certain que cette fonctionnalité apporte de la valeur ?
  • Ne pourrait-elle pas attendre une prochaine version ?

Le rythme de transformation des organisations est élevé; il répond généralement à une transformation d’un marché, d’une réglementation ou à une pression technologique ou concurrentielle. Dans ce contexte le projet n’est bien souvent pas une option, mais pas n’importe quel projet ! Trois éléments clés doivent alors être considérés : un cadrage en mode collaboratif, une bonne gestion des priorités centrée sur la valeur, et une expression des besoins justifiée.

Aligner les moyens sur la recherche de valeur

Est-il possible de limiter les excès sur les projets et d’envisager une forme de sobriété pour épargner et optimiser le temps des collaborateurs ? Parce que ce temps est précieux pour moi, et pour vous aussi probablement ! Et si la gestion de projet restait centrée sur sa mission, à savoir livrer un produit conforme à sa définition convenue de manière collaborative dans le respect des délais et des moyens négociés, sans excès et dans l’acceptation des contraintes de l’ensemble des acteurs ? 

Une gestion de projet sobre et durable est possible !

Cadrage et gestion des priorités centrée sur la valeur

Le cadrage est une étape qui représente un investissement de valeur pour la suite de l’initiative. Ne négligeons pas cette étape, tellement importante, qui doit permettre aux parties prenantes de trouver un accord raisonnable, et respectueux des moyens matériels, financiers et humains. Sur cet exercice de cadrage, la valeur doit s’inviter à la place d’honneur, le collaboratif et la bienveillance ne doivent, quant à eux, pas être négligés. Puis au moment de réaliser la description du livrable, les exigences doivent être priorisées. Pour les éléments en priorité basse, la question du maintien dans le périmètre doit être abordée en intégrant le coût des développements. Enfin sur les besoins des parties prenantes sur toute la durée du projet (communication, rapports, indicateurs, etc.) chacun justifiera son exigence. Réclamer un rapport ou un comité de pilotage toutes les semaines sans justification n’est pas une demande raisonnable, car, a priori, non justifiée.

Intégrons cette perspective de sobriété et de respect des moyens pour une gestion de projet durable et le bien de tous,

N’hésitez pas à me joindre pour échanger votre gestion de projet sobre et durable.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *